Mardi 6 février 2018

Le premier vol de la Falcon Heavy de SpaceX sera immédiatement suivi d’une première tentative d’atterrissage historique. La compagnie spatiale dirigée par Elon Musk a confirmé ce week-end que le lancement du test comprendra également une tentative de récupération des trois noyaux utilisés par la fusée pour le propulser en orbite (via Space.com ).

Les deux cœurs de chaque côté de la fusée reviendront à LZ-1 et LZ-2, les sites d’atterrissage terrestres à la station aérienne de Cap Canaveral en Floride. Et le centre essaiera de revenir sur la barge de drone autonome que SpaceX utilise comme une plate-forme d’atterrissage flottant dans l’océan Atlantique.

Le Falcon Heavy de SpaceX utilise l’équivalent de trois fusées Falcon 9 en termes de puissance du moteur. Elle offre une capacité de chargement maximale totale d’environ 54 tonnes.

Essayer d’atterrir tous les trois parties de la fusée est un pari parfaitement audacieux à ce lancement ambitieux. Ce lancement préparera le terrain pour les missions orbitales en équipage de SpaceX. Mais aussi son plan pour établir une zone de lancement orbital à partir de là pour ensuite voyager vers Mars, où espère un jour établir une base, éventuellement, peut-être même une colonie humaine.

Le lancement de Falcon Heavy est actuellement fixé à 19h30 (heure de Paris) le mardi 6 février, et jusqu’à présent, tout semble aller pour le lancement.